Chinon Enquête Immobilier

Immobilier à Chinon en 2021 : état des lieux

Chinon, attractive pour son art de vivre !

L'immobilier à Chinon toujours dynamique !

Le marché immobilier à Chinon et dans ses alentours ont profité de la tendance post-confinement 2020 : l’attrait des zones rurales et péri-urbaines. Pour les résidences secondaires ou les résidences principales, le Chinonais se portait bien début 2021. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Chinon toujours demandée

La ville-même de Chinon était et reste attractive. Commerces de proximité et belles demeures font le charme de cette ville moyenne. Comme le précise Aline Chabot, directrice de l’agence Nestenn, « beaucoup de familles s’installent ici car elles aiment bien que les enfants puissent aller à pied à l’école par exemple ». Pour la professionnelle de l’immobilier à Chinon, la ville est donc toujours aussi attractive auprès des acheteurs. Les biens commencent à manquer, ce qui explique une activité un peu plus calme ces derniers mois. Cependant la demande reste forte et les biens estimés à leur juste valeur trouvent facilement preneurs. Arnaud-Nicolas Planchon (Citya Chinon) souligne ainsi que « le marché immobilier chinonais reste plutôt actif, grâce à ses prix moins élevés que dans les grosses métropoles et le charme des villes moyennes. Chinon a tous les services de proximité, l’hôpital de Saint-Benoît à proximité, et la campagne à proximité ».

Les prix restent tout de même stables, avec une grande variété de possibilités, selon l’état et le type de bien convoité. Si le prix moyen au mètre carré est de 1820 € pour une maison dans Chinon, les belles demeures font grimper la moyenne avec au moins 500 000 € à débourser pour une propriété de charme en pleine ville.

Axe Chinon-Tours et communes du Véron : des secteurs dynamiques

« Les communes de Huismes ou Saint-Benoît-la-Forêt sont demandées. Situées sur l’axe qui mène à Tours, elles profitent aussi de la présence de l’hôpital de Saint-Benoît. Les travailleurs de la centrale nucléaire d’Avoine s’installent également dans cette zone du Véron » précise Aline Chabot pour Nestenn. L’agence a ainsi vendu récemment une maison située à 10 minutes de Chinon pour environ 200 000 € et une surface habitable de plus de 100m2, sans travaux. Quant à l’agence Citya, elle propose chaque année quelques maisons des années 1980-1990 dans des fourchettes de prix accessibles aux primo-accédants (110 à 150 000 € pour 2 ou 3 chambres).

La centrale est d’ailleurs un élément capital pour le marché de la location immobilière !

Investisseurs : il n’y a pas que le tourisme pour faire une belle opération !

Les investisseurs qui s’intéressent au Chinonais optent souvent pour la mise en place de logements de tourisme. La ville bénéficie en effet de l’attractivité du val de Loire, et la forteresse comme la gastronomie locale sont des atouts majeurs pour l’activité touristique. Mais il serait dommage d’oublier la clientèle locative locale ! Comme le souligne Aline Chabot, « il y a une vraie demande de la clientèle pour de la location. Les salariés de la centrale d’Avoine ou de l’hôpital peuvent chercher des maisons en location. Et les petits logements type studio ou T2 meublés trouvent également preneurs, avec les étudiants qui sont en BTS à Chinon ou qui veulent éviter l’internat du lycée. Sans oublier les étudiants en alternance, ou les salariés de la centrale qui ne souhaitent qu’un pied à terre sur place ». Et l’investissement est gagnant : un studio acheté à Chinon 40 000 € est loué 350€/mois.

Les atouts que le Chinonais pourrait développer

Pour Arnaud Nicolas Planchon de l’agence Citya, Chinon n’a pas encore joué toutes ses cartes en termes d’attractivité : « le projet Action Cœur de Ville et les budgets de l’État qui vont être débloqués vont permettre de dynamiser le centre-ville de Chinon. Et il faut espérer que les projets de la communauté de communes liés au développement de tourisme gastronomique et œnologique amènent des touristes, mais aussi des professionnels qui s’installeront ici. Pourquoi pas des écoles d’œnologie ou de cuisine ? ».

Pour en savoir plus encore sur le sujet, n’hésitez pas à consulter les derniers articles des Clés de l’Immobilier par notre partenaire la Nouvelle République.